Assurance habitation : comment bien estimer la valeur de ses biens ?

Incendie, catastrophe naturelle, dégâts des eaux, cambriolage... Une maison est exposée à de nombreux risques. En cas de sinistre, vous serez obligé de débourser une énorme somme d'argent pour remplacer les biens détruits. Pour éviter cette situation, il est fortement conseillé de souscrire une assurance habitation. Ainsi, l'assureur pourra vous indemniser pour réparer votre maison et racheter certains de vos équipements. Mais avant de souscrire un contrat d'assurance, il est impératif de bien évaluer votre patrimoine immobilier et mobilier. Cette évaluation permettra de déterminer le tarif de la police d'assurance ainsi que le montant de l'indemnisation en cas de sinistre.

L'évaluation du bien lui-même !

L'évaluation du bien doit prendre en compte plusieurs critères. En effet, la valeur de la maison ou de l'appartement est calculée en fonction de sa surface, du nombre de pièces, de la situation géographique, de l'usage (résidence principale ou secondaire), de la présence de dépendances ou de panneaux photovoltaïques, etc. La plupart du temps, une assurance habitation ne couvre que le bien et son contenu. Pour protéger l'espace extérieur et ses installations (piscine, clôture, arbres), il peut être utile de souscrire à une garantie optionnelle. Ainsi, si vous êtes à la recherche d'une assurance ou si votre assureur vient de résilier votre contrat, souscrivez en direct votre contrat Assurance Habitation résilié pour non paiement. Obtenez en quelques clics, votre devis assurance habitation résilié pour votre maison ou appartement. Et choisissez votre offre parmi plusieurs solutions multirisques, avec plusieurs assureurs et mutuelles.

Faites l'inventaire des biens à assurer !

Pour estimer le contenu de votre habitation, il est conseillé de faire une liste de vos biens personnels : meubles, appareils électroménagers, matériel informatique, matériel audiovisuel, accessoires de décoration, etc. Dans un carnet, faites l'inventaire de votre mobilier, pièce par pièce. Pensez aussi à prendre des photos de tous vos objets et à rassembler toutes les factures ou reçus. Ces éléments vous permettront de prouver à la compagnie d'assurance que vous êtes bien le propriétaire de tel ou tel objet.

Calcul du capital mobilier !

Selon le Code des assurances, l'indemnité versée par l'assureur à l'assuré ne peut excéder la valeur du bien au jour du sinistre. En effet, cette valeur ne correspond pas au prix d'achat du bien mais à sa valeur actuelle, puisqu'un bien se déprécie avec le temps. Dans la plupart des cas, l'assureur ne rembourse pas cette valeur actuelle mais la valeur d'usage. Celle-ci est calculée en appliquant un coefficient de dépréciation au montant que coûterait le bien au moment du sinistre. Il faut toutefois faire une exception pour les objets précieux et d'art qui conservent ou prennent de la valeur avec le temps. C'est le cas des pierres précieuses, des bijoux, des œuvres d'art, des lingots, des objets de collection.... Ces biens spécifiques ne sont pas concernés par le pourcentage de dévaluation, mais font l'objet d'un calcul distinct.

Plan du site